ARIANE CORFMAT

Projets

Archives

Shop

Instagram

À propos

Projets

Archives

Shop

Instagram

À propos

ARIANE CORFMAT

Der menschenfresserberg... ou la montagne


Contexte : Projet de stage
Supervision : Nhu Sao Truong Minh (colégram)
Lieu : Bruxelles
Année : 2018
Objets : Affiche, flyer et fiche technique



Lors de mon stage au studio Colégram, la compagnie bruxelloise de théâtre de rue, Les Vrais Majors, désiraient une affiche pour leur nouveau spectacle.


« Der menschenfresser Berg -oder die Besteigung, die Bjørg Schaffers Leben kostete- Ou La Montagne (titre provisoire) » raconte une quête : l’adaptation par une compagnie de théâtre de rue d’un film allemand des années 30 sur une expédition en haute montagne. Le spectacle joue sur deux temporalités différentes : celle de la fiction (l’histoire des alpinistes dans la montagne), ainsi que celle de la création qui est en train de se faire devant les yeux des spectateurs, ici et maintenant.


Avec Nhu Sao Truong Minh, ma directrice de stage, nous sommes parties sur l’idée de reprendre l’esthétique des images des années 30 tout en gardant une touche onirique. L’affiche est pensée de façon à pouvoir couper les deux bandes qui la composent pour jouer avec sa composition dans l’espace. Ce principe est repris dans les flyers pouvant devenir des marques pages.

Der menschenfresserberg... ou la montagne


Contexte : Projet de stage
Supervision : Nhu Sao Truong Minh (colégram)
Lieu : Bruxelles
Année : 2018
Objets : Affiche, flyer et fiche technique



Lors de mon stage au studio Colégram, la compagnie bruxelloise de théâtre de rue, Les Vrais Majors, désiraient une affiche pour leur nouveau spectacle.


« Der menschenfresser Berg -oder die Besteigung, die Bjørg Schaffers Leben kostete- Ou La Montagne (titre provisoire) » raconte une quête : l’adaptation par une compagnie de théâtre de rue d’un film allemand des années 30 sur une expédition en haute montagne. Le spectacle joue sur deux temporalités différentes : celle de la fiction (l’histoire des alpinistes dans la montagne), ainsi que celle de la création qui est en train de se faire devant les yeux des spectateurs, ici et maintenant.


Avec Nhu Sao Truong Minh, ma directrice de stage, nous sommes parties sur l’idée de reprendre l’esthétique des images des années 30 tout en gardant une touche onirique. L’affiche est pensée de façon à pouvoir couper les deux bandes qui la composent pour jouer avec sa composition dans l’espace. Ce principe est repris dans les flyers pouvant devenir des marques pages.